Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
lundi 15 octobre 2018
Statistiques éditoriales :
820 Articles
1 Brève
74 Sites Web
46 Auteurs

Statistiques des visites :
474 aujourd'hui
361 hier
603240 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

Les apparitions du Christ Ressuscité dans l’exégèse patristique Débats théologiques et enjeux pastoraux.

organisé par : Colloque organisé par le Laboratoire d’études sur les monothéismes (UMR 8584) et le Centre Sèvres - Facultés jésuites de Paris

Lieu : Centre Sèvres 35 bis rue de Sèvres 75006 Paris

Dates : vendredi 22 juin 2018

Contact :

Pour en savoir plus, cliquer ici


Qui est mon ennemi ? Altérité, adversité et charité. Les Pères face à la figure de l’ennemi.

Organisé par : XXVIe Rencontres de Patristique

Lieu : Centre du Lazaret - Sète

Date : 29 juin - 1er juillet 2018

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
samedi 1er septembre

JULIEN l’EMPEREUR

CONTRE LES GALILEENS)

L’œuvre de l’empereur Julien subsiste en quasi-totalité et est facilement accessible, à l’exception du Contre les Galiléens. Cet écrit de combat dans lequel Julien avait rassemblé ses griefs contre la religion chrétienne a en effet disparu, mais il a été partiellement conservé par les citations qu’en ont faites ses adversaires chrétiens dans leur tentative de le réfuter. C’est à partir de ces répliques qu’on tente depuis le XVIIIe siècle de restituer l’ouvrage original. La dernière de ces « restaurations » permet aujourd’hui d’accéder au Contre les Galiléens dans de meilleures conditions et, en comblant une lacune de l’édition, de mettre à la disposition du lecteur ce témoignage historique d’un christianisme contesté

Éditeur : Vrin

ISBN : 978-2-7116-2759-2

 
samedi 15 septembre 2018
Sacramentaires gélasiens et souris théophages

Si la Dédicace d’une nouvelle église paroissiale est une joie pour Bacchus et Silvania, et leur permet d’en savourer le tout récent rituel, la prédication du célébrant le dimanche suivant plombe leur enthousiasme premier : Bacchus est sommé de changer son nom de baptême, des femmes sont fustigées verbalement pour s’asseoir pendant les lectures et d’autres, traitées de « souris théophages », accusées de « faire tomber la théologie en quenouille » en manifestant trop de goût pour les études.

Que soit béni, Bessus ami, le déséquilibre croissant de mes piles de codices qui a provoqué l’écroulement, dans ma bibliothèque, de plusieurs ouvrages que j’avais quelque peu oubliés. Le dernier que j’ai ramassé était une compilation de proverbes effectuée par le parémiographe [1], grammairien et lexicographe Aristophane de Byzance qui fut, ô merveille ! l’un des directeurs de la Bibliothèque d’Alexandrie [2] (comment prononcer ce nom sans frémir à la fois d’admiration pour ce qu’elle fut, et d’horreur en pensant à sa destruction progressive, sinon systématique, même si nous ignorons aujourd’hui encore le fin mot de cette histoire ?).

 

[1] Auteur d’un recueil de proverbes. Παροιμιογράφος, de παροιμία, proverbe, et γράφειν, écrire.

[2] Vers 195 av . J.C.

Articles les plus récents
lundi 15 octobre 2018
Nanas de Cotyaion
Si saint Paul, semble-t-il, avait interdit aux femmes de parler dans l’assemblée liturgique, il ne leur avait pas interdit de prendre part aux manifestations charismatiques qui accompagnaient le culte, ce dont se loue hautement la stèle de la prophétesse Nanas de Cotayion (Phrygie)… Mais cela n’étant pas sans faire froncer les sourcils des pasteurs de la Grande Eglise qui ne gardaient qu’un souvenir pénible de Montan et de ses prophétesses…

lire la suite de l'article
mercredi 10 octobre 2018
par Pascal G. DELAGE
De la légende à l’histoire.
Les légendes médiévales font d’Eutrope de Saintes un envoyé de Clément de Rome à la fin du Ier siècle, voire même de saint Pierre en personne. Grégoire de Tours hésite lui aussi sur l’époque de l’apostolat d’Eutrope, Ier siècle, IIIe siècle ? Mais de quel Eutrope parle-t-on ?

lire la suite de l'article
vendredi 5 octobre 2018
Une résidence épiscopale de Ve siècle retrouvée sur le site de Misionis en Bulgarie
Une des toutes premières résidences épiscopales connue en Bulgarie a été retrouvée par les archéologues lors des fouilles de l’ancienne ville du castrum de Misionis près de Turgovishte. Les bâtiments mis-à-jour remontent au Ve siècle, au tout début des « tempora cristiana ».

lire la suite de l'article
dimanche 30 septembre 2018
378
Consulat de Valens auguste pour la 7e fois et de Valentinien auguste pour la 2e fois.
En Thrace, guerre déplorable au cours de laquelle les légions romaines, abandonnées par la cavalerie, furent encerclées par les Goths et taillées en pièces jusqu’à l’anéantissement (« Chronique » de Jérôme).

lire la suite de l'article
mardi 25 septembre 2018
par Pascal G. DELAGE
Hadîqa, la fille du dernier roi lakhmide
Le Shah des shahs Chosroes II Parviz (590-628) comme ses prédécesseurs entretenait tout un personnel diplomatique dans son palais de Ctésiphon. Parmi eux se trouvait un arabe d’Hira du nom d’Adi qui était le véritable ministre des « affaires arabes » de Chosroês II, ce qui lui valut quelques jalousies à la Cour des Lakhmides. Un jour qu’il rentrait dans sa patrie, No’mân (582-609), le petit-fils d’al-Mundhir le Grand, se montra de plus en plus méfiant envers Adi au point qu’il en vint à le considérer comme un espion et il le fit arrêter. Chosroês ne tarda pas à s’inquiéter du sort de son ministre plénipotentiaire.

lire la suite de l'article