Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
jeudi 25 mai 2017
Statistiques éditoriales :
775 Articles
1 Brève
73 Sites Web
25 Auteurs

Statistiques des visites :
63 aujourd'hui
287 hier
447423 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

LES PSAUMES DE DAVID.

Colloque GRAPHE organisé par Jean-Marc Vercruysse avec le soutien d’ARRAS UNIVERSITÉ

lieu : Arras – bâtiment K · amphithéâtre ‘Jacques-Sys’

Dates : jeudi 23 et vendredi 24 mars 2017

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
mercredi 1er février

Sylvain DESTEPHEN

LE VOYAGE IMPÉRIAL DANS ANTIQUITÉ TARDIVE : DES BALKANS AU PROCHE-ORIENT)

En 324, la fondation de Constantinople sur les rives du Bosphore modifie les voyages impériaux qui s’organisent désormais autour de la nouvelle capitale. D’abord considérée comme un point de départ ou de passage, Constantinople se transforme en lieu de pouvoir. La reconstitution des itinéraires permet de saisir l’évolution de l’Empire romain dans sa moitié orientale du IVe au Ve siècle, l’État et la cour avançant d’un même pas. Suivi de sa famille et de ses familiers, escorté par les hauts fonctionnaires et les officiers supérieurs, l’empereur se déplace sans cesse. La présence de parents et de courtisans, d’officiels et de soldats, montre que les voyages impériaux possèdent une dimension privée et publique autant que civile et militaire. L’ampleur de la suite et de l’escorte exige de vastes réquisitions pour fournir gîte et couvert, véhicules et attelages. Le système de cour, porté à sa perfection sous la dynastie théodosienne (379-450), circonscrit ensuite les voyages aux environs de Constantinople, devenue le cadre unique du faste impérial

Éditeur : Boccard

ISBN : 978-2-7018-0493-4

 
samedi 15 avril 2017
L’appel au secours de Silvania : Bacchus tenté par l’enkratéia 
.

Bacchus succombera-t-il définitivement à l’attrait d’une continence totale ? Ce vertige rigoriste est une épreuve pour son épouse, bienheureuse épreuve pour nous, lecteurs de cette correspondance, puisque cette traversée du désert lui inspire une émouvante et perspicace lettre à ses amis Bessus et Vera.

Bessus ami et Vera très chère, le tourment qui est actuellement le mien m’incite à me tourner vers vous comme une biche apeurée s’oriente vers un possible refuge. Le récent comportement de mon époux relève-t-il de la bêtise, de l’absurdité, de l’erreur, ou, pire encore, de la soumission à une tentation du Malin ? Depuis notre mariage, nous participions ensemble à tous les offices du Triduum pascal à l’Abbaye de Saint Oyend et revenions chez nous après chaque célébration. Or, cette année, il a tenu, non seulement à y participer seul, mais, de plus, à loger au monastère. « Tu comprendras plus tard, un nouvel horizon s’ouvre pour nous. Je te le dévoilerai le premier jour de l’Octave de Pâques » m’a-t-il dit avant de me quitter.

 
Articles les plus récents
jeudi 25 mai 2017
par Jean-Claude LARCHET
Grégoire Palamas, « Traités démonstratifs sur la procession du Saint-Esprit »
Grégoire Palamas, « Traités démonstratifs sur la procession du Saint-Esprit ». Traduction du grec et annotation par Yvan Koenig, introduction de Jean-Claude Larchet, collection « Patrimoines », Éditions du Cerf, Paris, 2017, 200 p.

lire la suite de l'article
samedi 20 mai 2017
par Pascal G. DELAGE
Justina de Padoue
Avec Justina de Padoue, c’est une nouvelle martyre de l’Italie du nord qui est accueillie dans la grande procession martyriale de Ravenne après Valéria de Milan et Vincentia de Ravenne. Une sainte fort discrète même s’il semble bien qu’une première basilique fut édifiée sur la nécropole où elle fut inhumée (à l’emplacement de l’actuel Prato della Valle).

lire la suite de l'article
lundi 15 mai 2017
par Cécilia BELIS-MARTIN
Entretien avec... Marie-Joseph PIERRE
Directeur d’études honoraire à l’ Ecole pratique des hautes études, section Sciences religieuses (« Christianismes orientaux »), et membre de l’UMR 8584 du CNRS (Laboratoire d’études sur les monothéismes), Mme Marie-Joseph Pierre consacre sa recherche à la traduction et aux commentaires de textes chrétiens anciens proche et moyen-orientaux, particulièrement en langue syriaque, s’intéressant tout spécialement aux liens de parenté entre judaïsme et christianisme dans la tradition orientale primitive, sa manière d’exprimer la foi et de se démarquer des pratiques juives (notamment chez Aphraate le Sage Perse). Elle a aussi travaillé pendant plusieurs années à l’étude du monachisme et de la géographie monastique du Sinaï à l’époque de Jean Climaque, pour « La Théologie byzantine » I,1, de C.G. Conticello (Turnhout, Brepols, 2015).

lire la suite de l'article
vendredi 5 mai 2017
Les Pères de l’Eglise et les Barbares
Le prochain colloque de Patristique et d’Histoire ancienne de La Rochelle portera sur les « Pères de l’Eglise et les Barbares » : Comment penser, accueillir et contrôler l’irruption des « autres » ? Les 6, 7 et 8 octobre 2017 à la Rochelles (Les Minimes).

lire la suite de l'article
dimanche 30 avril 2017
363
Consulat de Julien auguste pour la 4e fois et de Sallustius
Prohairésios, sophiste athénien, après la promulgation de la loi interdisant aux chrétiens d’enseigner les arts libéraux et malgré l’autorisation particulière d’enseigner qui lui avait été concédée, tout chrétien qu’il fût, par Julien, abandonna de lui-même son école (« Chronique » de Jérôme)

lire la suite de l'article