Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
vendredi 10 juillet 2020
Statistiques éditoriales :
861 Articles
1 Brève
78 Sites Web
67 Auteurs

Statistiques des visites :
510 aujourd'hui
892 hier
839417 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

La théologie orientale.

organisé par : Département Études patristiques du Centre Sèvres

Lieu : Centre Sèvres - 35bis, rue de Sèvres – 75006 Paris

Dates : 17 mai 2019

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
lundi 10 février

Claire SOTINEL (dir.)

ROME, LA FIN D’UN EMPIRE. De Caracalla à Théodoric, 212-fin du Ve siècle

En 212, l’empereur Caracalla confère par édit la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire. Cette mesure couronne une évolution séculaire vers un empire à la fois politiquement unifié et culturellement universel. En 527, les élites romaines prennent conscience que les royaumes gothiques ont achevé de tuer l’Empire d’Occident. Le passage de témoin à l’Empire byzantin se réalise dans un Ve siècle qui se termine lorsque l’empereur Justinien tente de reconstituer une unité impériale universelle, sur des bases devenues profondément différentes de celles qui avaient fondé l’Empire romain.

Éditeur : Belin

ISBN : 978-2-7011-6497-7

 
lundi 15 juin 2020
L’ascendance taïfale de Silvania ou la révélation d’un mensonge généalogique

Le balancier de mon humeur, Bessus ami, me fait osciller intérieurement de la curiosité enthousiaste au doute paralysant, ou pour le dire à la façon de notre bouillant Jérôme, je tiens le loup par les oreilles et je ne sais ni de quelle façon le lâcher ni comment le retenir [1]. Mon loup est l’aveu que me fit hier le père de mon épouse.

Sentant sa mort prochaine, il m’avait convoqué sub secreto, souhaitant libérer sa conscience d’un « mensonge généalogique », ce sont ses mots, transmis de génération en génération aux membres de sa famille depuis deux siècles : « C’est pourquoi ma fille a toujours affirmé , comme tu le sais, que son quadrisaïeul paternel, chrétien vivant la sainteté ordinaire dans la voie du mariage, était le jeune frère de deux aînés, Romain et Lupicin, ermites à l’origine du monastère de Condat [2] que vous fréquentez régulièrement.

 

[1] Si Jérôme en effet utilise cette expression devenue proverbiale, Je tiens le loup par les oreilles (par exemple dans son Adversus Iohannem Hierosolymitanum), le premier commentateur en est Térence qui ajoute à la suite, comme l’avait en mémoire Bacchus : je ne sais ni de quelle façon le lâcher ni comment le retenir (Phormio, 506).

[2] Les lecteurs familiers de cette correspondance savent qu’au Ve siècle les ermites Lupicin et son frère Romain, les deux premiers « Pères du Jura » fondent le monastère de Condat , lequel au VIe siècle, prend un essor important avec le troisième « Père du Jura » Oyand ou Oyend, d’où au VIIe siècle la nouvelle appellation de « Saint Oyend-de-Joux ». En attendant le nouveau nom « Abbaye de Saint-Claude » vers le XIIIe siècle.

Articles les plus récents
vendredi 10 juillet 2020
Dialogue avec Césaire d’Arles : « affirmer notre liberté »
Mgr Franz Jung, évêque de Würzburg, dialogue avec l’évêque Césaire d’Arles (470 - 542), qui s’est attaqué aux défis missionnaires en période de transition. L’Église primitive a dû s’affirmer contre des ennemis extérieurs ainsi que contre des résistances et des hérésies dans ses propres rangs. Non seulement elle s’est développée à partir de ces épreuves, mais au cours des conflits, elle a également affiné son profil spirituel et théologique. Les conflits se sont souvent révélés être une voie d’accès vers une plus grande clarté de la doctrine de la foi.

lire la suite de l'article
dimanche 5 juillet 2020
par Marie-Laure CHAIEB
Préparer un diplôme universitaire « Patrimoine antique et culture chrétienne » ?

La faculté de théologie de l’Université Catholique de Lyon propose un nouveau diplôme universitaire « Patrimoine antique et Culture chrétienne ». accessible en présentiel ou à distance, il permet d’approfondir les relations entre le christianisme et la culture antique en s’appuyant sur le patrimoine particulièrement riche de la ville de Lyon.

Dans le cadre de l’option « iconographie et archéologie paléochrétienne », les étudiants pourront ainsi découvrir les sites chrétiens antiques de Lyon en partenariat avec Lugdunum - Musée et théâtre romains, et le Musée de l’Antiquaille, Espace Culturel du Christianisme à Lyon (ECCLY). cette option sera proposée en dehors du DU à un large public.



lire la suite de l'article
mardi 30 juin 2020
399
Consulat d’Eutrope et de Théodore
A l’époque de ces consuls, la nobilissima Pulcheria naquit au mois d’Audynaeus, le 14 des calendes de février (« Chronique pascale »).

lire la suite de l'article
jeudi 25 juin 2020
par Annie WELLENS
Haro de l’OULIPO sur les esclaves de l’inspiration (3/3)
Quittons les contraintes libératrices de l’esclavage des inspirés en saluant, pour finir, un étonnant personnage esclave de lui-même à travers le rôle qu’il s’est donné et dans lequel il s’est enfermé. Né à Bristol en 1752, on le trouve mort dans une chambre d’hôtel à Londres en avril 1770.

lire la suite de l'article
samedi 20 juin 2020
A.S.P.R.O.M.
A.S.P.R.O.M. est une association consacrée à l’étude des mosaïques anciennes, et tout spécialement des mosaïques romaines d’Angleterre. Il s’agit de la branche britannique de l’Association Internationale pour l’Étude de la Mosaïque Antique (A.I.E.M.A.). Regroupant des archéologues, des artistes, des universitaires, des conservateurs de musées, des conservateurs, des étudiants et des personnes de tous horizons, elle propose un ensemble de données et de compétences couvrant tous les aspects de la mosaïque (en anglais).
Bienvenue sur le site de (…)

lire la suite de l'article