Caritaspatrum
Accueil du site
Dernière mise à jour :
mercredi 30 novembre 2022
Statistiques éditoriales :
857 Articles
1 Brève
82 Sites Web
70 Auteurs

Statistiques des visites :
581 aujourd'hui
414 hier
1807450 depuis le début
   
Annonces
COLLOQUES A VENIR

« Classique et barbare » : la sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge (IVe-Xe siècle). Du corpus aux humanités numériques.

organisé par : L’association SATHMA (Sculptures de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge)

Lieu : Ecole du Louvre, amphithéâtre Michel-Ange - Paris

Dates : 24-25 septembre 2020

Pour en savoir plus, cliquer ici

 
Brèves
VIENT DE PARAITRE
mardi 1er février

Laurence GOSSEREZ

Prudence, PERISTEPHANON Le Livre des Couronnes

Le Peristephanon (Livre des couronnes) de Prudence est, au début du Ve siècle, le plus ancien bréviaire lyrique consacré exclusivement aux martyrs. Mais il décrit aussi de nombreux monuments et des fêtes. Il a souvent été considéré comme un recueil composite, en raison de son baroquisme. Le présent volume en montre l’unité et la structure. Il en définit la forme calendaire et liturgique, ainsi que l’esthétique néoalexandrine. Il en précise le contexte par une enquête historique et archéologique minutieuse.

Éditeur : Les Belles Lettres

ISBN : 978-2-251-452-531

 
mercredi 1er décembre 2021
La fausse piste des archives du Jura : pas de nouveau corpus d’une correspondance entre Bessus et Bacchus

Il convient donc de se résigner, cette Correspondance retrouvée prend fin. Mais peut-être que dans quelques siècles des chercheurs tomberont sur une nouvelle piste. Comme nous en avons un exemple tout récent au sujet du roman « Tristan et Yseut ». Ci-dessous, un extrait de la note de lecture écrite par Jean-Nicolas Clamanges sur le texte retrouvé « Tantris », traduit par Guillaume Artous-Bouvet, Poésie, Librairie-éditions Tituli, 2021, 63 pages, 11 euros. La note de lecture intégrale est lisible sur le site Poezibao (18 octobre 2021).

Il nous arrive une nouvelle sensationnelle[…]Un chercheur italien a découvert par hasard, entre les pages d’un incunable très détérioré de l’Hypnerotomachia Poliphili probablement issu des presses du fils d’Alde Manuce, un cahier imprimé en grec comptant une douzaine de folios et intitulé Ταντρίς, dont tout laisse à penser qu’il constitue la version la plus ancienne connue à ce jour de la Folie Tristan.

 
Articles les plus récents
mercredi 30 novembre 2022
427
Consulat de Hierius et d’Arbadur
A l’époque de ces consuls, les thermes appelés précédemment « Constantinianae » et maintenant « Theodosianae » sont inaugurés au mois d’Hyperberetaeus, le 5 des nons d’octobre après qu’Hiéros, deux fois consul et préfet, les eut agrandis (« Chronique pascale »)

lire la suite de l'article
dimanche 20 novembre 2022
Un monastère chrétien probablement pré-islamique découvert aux Emirats Arabes Unis
Les archéologues ont découvert un ancien monastère chrétien sur l’île d’Al Sinniyah à Umm Al Quwain. Le département du tourisme et de l’archéologie de l’émirat a déclaré que le complexe comprenait une église, un réfectoire, des citernes et des cellules pour les moines.

lire la suite de l'article
dimanche 30 octobre 2022
426
Consulat de Théodose II pour la 12e fois et de Valentinien III pour la 2e fois
Le quarantième évêque de l’Eglise de Rome est Célestin (« Chronique » d’Hydace)

lire la suite de l'article
vendredi 30 septembre 2022
425
Consulat de Théodose II pour la 11e fois et de Valentinien César
A Constantinople, Théodose donne à Valentinien, le fils de sa tante Placidia, le titre de César et l’envoie contre Jean : durant cette campagne, Jean est tué près de Ravenne par des généraux envoyés par Théodose et Valentinien après un an d’usurpation tyrannique, et Felix est promu au rang de patrice et maître des milices (« Chronique » d’Hydace).

lire la suite de l'article
jeudi 15 septembre 2022
« Panorama de l’oraison funèbre dans l’Antiquité classique et chrétienne » Benoit Gain
S’il est un genre littéraire dont la pratique dépend étroitement de l’environnement social et politique du défunt et à un moindre degré, de l’orateur, c’est bien l’oraison funèbre. En outre, elle est prononcée normalement dans le cadre des rites funéraires de la religion à laquelle appartenait le défunt. Il est donc nécessaire de retracer à grands traits le déroulement de ces rites, sans toutefois nous aventurer sur le territoire des anthropologues, des historiens des religions ou des institutions.
Retrouvez la communication de Benoît Gain en cliquant (…)

lire la suite de l'article